Page 1 sur 1

Questionnaire Généalogie et Web participatif

MessagePosté: Dim 13 Jan 2019 11:36
de MémoireGénéalogie
Bonjour à tous,

Dans le cadre d'un mémoire universitaire, je travaille sur les systèmes participatifs mis en place par les institutions d'archives à destination des généalogistes. Pour cela, je souhaiterais connaître l'avis d'un maximum de généalogistes sur ce sujet.
J'ai donc mis en place un petit questionnaire de 20 questions. Cela me serait d'une grande aide si vous pouviez participer !

Le lien est ici : https://goo.gl/forms/lgKyvkTJuRUQ7DCq2

En vous remerciant et en vous souhaitant une bonne journée !

Re: Questionnaire Généalogie et Web participatif

MessagePosté: Sam 11 Mai 2019 18:25
de MémoireGénéalogie
Bonjour,

Je me permets de faire remonter mon sujet :)

Re: Questionnaire Généalogie et Web participatif

MessagePosté: Sam 11 Mai 2019 19:29
de mvelard
Dans le cadre d'un mémoire universitaire, je travaille sur les systèmes participatifs mis en place par les institutions d'archives à destination des généalogistes.

Cela partait pourtant d'une bonne intention, mais le début du questionnaire à tout pour vous rebuter d'emblée ...
On croirait participer à la phase introductive d'un questionnaire de police ...

Et de plus, si vous tentez de ne pas répondre à la première de ces questions, l'application vous renvoie un superbe = Cette question est OBLIGATOIRE ; or dans un questionnaire d'enquête, l'interviewé n'est SOUMIS à AUCUNE FORME d'obligation ....

Indépendamment du fait que vos questions ne sont pas numérotées, la première d'entre elles = Quel est votre âge ??
Est-ce aussi important que cela l'âge, la profession, ou le niveau d'études ??

Ce que je peux vous dire, c'est que dans ce monde-là, on rencontre des personnes de tous âges et de toutes professions, et donc de tous niveaux d'études ...

En conséquence, ces questions-là, n'ont pratiquement aucun intérêt primordial si ce n'est statistique, et se les prendre en rafale dès le début du questionnaire, c'est plus que rebutant ....

Et qu'en dehors des personnes qui auront fait de cette discipline leur profession, toutes les autres (amateurs et/ou bénévoles) se livrent à cet exercice sans prérequis ....

Et c'est ensuite, le volume et la complexité de certaines généalogies qui font la différence ; à titre perso, et en dehors des personnes qui refusent, j'ai pratiquement fait toutes celles de la famille et j'en suis à retrouver incidemment des cousins éloignés (dont un qui réside au Québec) et pour lequel, il faut que je rende une visite aux Archives de Paris (dossiers de l'État civil reconstitué).

J'ai d'ailleurs une lignée assez impressionnante en Haute Marne, où un certain Maurice CHEVALIER (comme le chanteur disparu) a maintenant autour de 180 descendants en ligne directe, ce qui fait qu'il faut se tenir informé en quasi-permanence car, de mois en mois, et après chaque voyage d'un membre de la famille, les choses évoluent ....

J'ai aussi une lignée importante liée à la famille noble de mon patronyme, qui est issue d'écuyers des rois du Bourbonnais, et cela remonte au début des années 1500 ; cette branche est aujourd'hui éteinte, mais il reste les successeurs qui occupent ou ont occupé les châteaux seigneuriaux ....

Par contre, j'ai repris votre questionnaire, l'ai transposé sous Excel (que les cercles généalogiques utilisent de façon intensive, car les données de bases y sont souvent introduites avec ce tableur :lol: ) application qui est devenue une référence incontournable ....

Pour cela, je souhaiterais connaître l'avis d'un maximum de généalogistes sur ce sujet.

Alors je crois qu'il faut que vous éludiez un certain nombre de questions, et surtout que vous les réordonnanciez, pour ne pas rebuter votre fournisseur d'infos d'emblée ; c'est Google qui vous impose ce type de cadre ??

J'ai donc mis en place un petit questionnaire de 20 questions.
Cela me serait d'une grande aide si vous pouviez participer !

Pour l'instant, je me suis borné à stocker votre questionnaire sous forme de captures d'écrans stockées dans un traitement de texte, et je vais relire les questions tranquillement, et ne vous répondrai (peut-être) qu'à celles qui me semblent fortement pertinentes ; mais de mon expérience de généalogiste amateur (depuis une vingtaine d'années tout de même), ce sont rarement les centres d'archives qui pratiquent cela (du moins de façon efficace), mais davantage les cercles généalogiques puisqu'ils ont des modalités de gestion plus souples ...

L'un de ceux que je préfère =
https://www.perche-gouet.net/genealogie/mariages.php

Maintenant, et si vous avez un e-mail, je peux vous faire parvenir votre questionnaire enrichi sous Excel ....

D'une certaine façon j'ai la chance d'avoir mon foyer d'origine généalogique dans une ANCIENNE PROVINCE où la collaboration est assez forte, et où j'ai procédé à des INDEXATIONS de recensements de population à distance (ce qui est gros manque des centres d'archives publiques) et où je participe actuellement à une indexation des ACTES d'état-civil, à partir de la numérisation des registres (où il manque parfois des saisies de la part des bénévoles des cercles généalogiques), mais aussi des NUMÉRISATIONS omises par les centres d'archives départementales, qui reposent très souvent sur des numérisations de Salt Lake City (les Mormons ...)

Alors ensuite, et selon les localités et départements (archives municipales et départementales), on voit un peu de tout, et cela va de la collaboration la plus étendue, à celle qui se recroqueville sur elle même ou qui se réfugie derrière une prétendue réglementation ; certes, il y en a une, mais elle se trouve souvent étendue à l'excès ....

Il y aussi une grosse question de moyens, et si je compare les Archives des Alpes Maritimes (le 06), à celles du Jura (39) il existe une très large différence, même si la motivation apparaît presque INVERSEMENT proportionnelle à celle des moyens alloués ....

Le prochain centre d'archives départementales que je vais visiter, ce sera celui de l'Aisne (à Laon), et je vais aller voir comment ils sont organisés ; et sous l'angle de l'organisation, celui du 93 à Bobigny n'est pas mal du tout, même s'il est moins informatisé et dispose de beaucoup moins de moyens que celui des Alpes Maritimes (où je suis résident ...)

Je laisse de côté les départements très marqués par l'histoire (Est de la France), et l'évolution des structures administratives qui les auront impactées ....

Re: Questionnaire Généalogie et Web participatif

MessagePosté: Lun 13 Mai 2019 09:23
de mvelard
Je travaille sur les systèmes participatifs mis en place par les institutions d'archives à destination des généalogistes

J'ai un peu travaillé sur votre questionnaire, dont j'ai préparé une réorganisation, qui me semble plus adaptée à votre recherche, en commençant par la nature de l'expérience en généalogique du répondeur, pour terminer par les premiers éléments de votre questionnaire (âge & co ...)

Ensuite et me remémorant comment j'ai réussi à faire évoluer mes lignées en fonction des patronymes de mes grands-parents, je me suis remémoré que la première base indexée du Perche Gouet, était celle des mariages, et si vous vous connectez sur leur site, vous vous apercevrez que depuis le siècle passé, ce cercle aura mis à disposition des utilisateurs (sans abonnement spécifique) un instrument de recherche où il suffit de n'avoir que 2 ou 3 lettres de chacun des patronymes des époux, pour obtenir une liste des mariages contenus dans les bases de données du cercle ....

Essayez, et vous allez constater que c'est très efficace, avec les limites territoriales du cercle, et de la disponibilité physique des archives conservées ....

Mais pour cela, il aura fallu que le cercle :
- saisisse les tables décennales des actes de mariages dans l'ensemble des localités de responsabilité, et j'en ai fait quelques unes
- complète cette saisie des tables par une saisie des actes (sous un modèle très développé de feuille Excel) de fait utilisée comme base de données ...

Alors ensuite, votre questionnaire se trouve très orienté vers les centres publics d'archives (au niveau des archives départementales), mais je reste convaincu que c'est au niveau de cercles généalogiques que les applications sont actuellement les plus pertinentes ; c'est du moins mon ressenti ....

Autrement, j'ai fait une esquisse de réponse, mais lorsque vous aurez eu le temps de prendre connaissance de ce qui précède ...